Vous optez pour de l’ancien avec ou sans travaux ? Qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, plusieurs visites s’imposent à différentes heures de la journée pour juger de l’état du logement, de son exposition, de sa luminosité.

Vérifiez la qualité du logement

Sans connaissances en construction, difficile d’évaluer la qualité de votre futur logement. Il vous faudra en effet vérifier l’état du gros oeuvre et des différents équipements : toiture, charpente, murs, planchers et plafonds, chauffage, sanitaires et installation électrique. N’oubliez pas que les travaux de réfection coûtent cher eux aussi.

S’il s’agit d’un immeuble collectif, la date du dernier ravalement ou des travaux d’étanchéité des toitures, par exemple, vous sera utile. Une inspection de l’état de la chaudière et un contrôle de sa date d’installation s’imposent aussi.

La tâche étant pour le moins complexe, vous avez tout intérêt à vous faire assister par un professionnel du bâtiment ou de l’immobilier.

Qui peut réaliser une expertise ?

Certains professionnels du bâtiment sont en mesure de le faire. Vous pouvez, par exemple, faire appel à un géomètre expert. C’est un spécialiste des plans et des documents topographiques, mais aussi des diagnostics immobiliers.

Il est également possible de passer par un architecte pour une expertise technique du logement (charpente, murs, planchers, équipement, isolation) et pour mesurer la superficie. Vous pouvez aussi lui demander une évaluation du coît des travaux à prévoir, ce qui ne sera pas inutile au moment de la négociation du prix avec le vendeur.

Sont également exclues les surfaces des caves, garages et parkings, ainsi que celles des petits locaux annexes (débarras, WC sur le palier) si leur surface est inférieure à 8 m2 et la hauteur du sous-plafond est inférieure à 1,80 m.

 

Laisser un commentaire